Retour aux actualités

20-11-2020 Chasse et COVID : situation au 20/11/20

Chasse et COVID : situation au 20/11/20

Le pigeon ramier ajouté à la liste des espèces pouvant faire l'objet de régulation en raison de dégâts sur les parcelles agricoles cultivées dans les Hautes-Pyrénées.

MERCI DE BIEN LIRE LE TEXTE JUSQU'AU BOUT.

Après avis favorable de la Commission Départementale de la Chasse et de la Faune Sauvage, le Préfet des Hautes-Pyrénées a, dans le cadre de la clause de revoyure de l'arrêté du 06 novembre 2020 relatif à la mise en œuvre de dérogations au confinement en matière de régulation de la faune sauvage, pris un arrêté modificatif.

Désormais, le pigeon ramier fait partie de la liste des espèces pouvant être régulées en raison des dégâts occasionnés sur les cultures.

Néanmoins, cette régulation ne peut se faire que dans un CADRE STRICT.

Malgré nos sollicitations, le Préfet n'a pas voulu assouplir certaines règles qui risquent d'aller à l'encontre de l'objectif de régulation désigné.

Les règles arrêtées sont donc les suivantes :

  • régulation possible uniquement à l'affût et à moins de 50 mètres des parcelles agricoles cultivées. La notion d'affût implique donc que toute chasse à l'approche est interdite. Les chasseurs doivent donc se rendre jusqu'à leur poste d'affût avec l'arme déchargée,
  • le nombre de participants est limité à trois personnes par affût pendant toute l'action de régulation,
  • un seul affût est assigné lors de l'action de régulation,
  • une distance minimale d'un mètre doit être respectée entre les participants pendant les actions de régulation,
  • le port du masque est obligatoire et du gel hydroalcoolique est mis à disposition si les personnes sont plusieurs dans le même affût,
  • les repas collectifs sont interdits,
  • un seul déplacement aller-retour est autorisé par jour,
  • les participants qui seraient ultérieurement testés positifs ont obligation de se signaler sans délai au responsable du site,
  • dans le cadre de la surveillance de l'influenza aviaire, toute mortalité anormale d'oiseaux est signalée à la fédération départementale des chasseurs.

Rappel : l'attestation de sortie mentionnant « Participation à des missions d'intérêt général sur demande de l'autorité administrative » est obligatoire.

Nous vous invitons à consulter l'arrêté

Partager l'actualité