Retour aux actualités

27-04-2022 MARCERVUS : Le Cerf, focalise les projets en massif central

MARCERVUS : Le Cerf, focalise les projets en massif central

Dans le cadre du programme MACERVUS, une rencontre technique a eu lieu le 16 mars dernier sur la commune du MONASTIER, en Lozère, organisé par la Fédération Départementale des Chasseurs de l'Aveyron (FDC12) et par le Parc Naturel Régional de l'Aubrac (PNRA).

Il s'agissait d'échanger sur les projets menés sur les cervidés, dans le Massif central.

A cette occasion Romain RIBIERE, du PNR Aubrac, a présenté le programme Recherche et Suivi Ongulés sauvage et Milieu (RSOM), mené conjointement avec le Parc Nationale des Cévennes (PNC) depuis maintenant un peu plus de 2 ans, avec l'appui de l'UMR TETIS à la Maison de la télédétection de MONTPELLIER.

Pour le PNC, ce projet a permis de conforter l'observatoire de l'équilibre Agro-Sylvo-Cynégétique et de développer de nouvelles actions. Pour le PNR Aubrac, le projet devait permettre de lancer des actions sur les volets de l'amélioration des connaissances et la concertation au niveau local.

Les 4 axes du projet RSOM

Leur programme, qui s'achève prochainement, était structuré en 4 grands axes

Le premier visait à faciliter la remontée d'information par les propriétaires forestiers, sur les constats de dommages causés par les cervidés, via un outil de déclaration en ligne.

Le second, plus expérimental, se proposait via un processus d'analyse d'images satellitaires de mieux apprécier les interventions sylvicoles (notamment les surfaces en régénération), pour anticiper notamment sur des probabilités de dégradation.

Un troisième axe consistait au renforcement des outils comme les Indicateurs de Changement Ecologique (ICE), que ce soit en termes de matériels (phares, pesons) et d'observations de terrain. Dans ce cadre le PNR Aubrac a mis en place 5 enclos-exclos, pour partager avec les acteurs locaux les constats sur la déprédation exercée pour les cervidés.

Le dernier axe était ciblé sur l'animation et la communication sur le projet.

Les projets RSOM et MACERVUS sont plutôt complémentaires.  Le constat est en tout cas confirmé par les participants sur la perspective de nouveaux échanges, notamment sur le partage et valorisation commune des résultats à l'échelle du massif.

Partager l'actualité