La sécurité à la chasse

La sécurité à la chasse des chasseurs et des non-chasseurs est la priorité de tous et de chacun à la fois, à travers son comportement, que l'on se situe dans le Nord comme dans le Sud de la France. Néanmoins, les paysages très variés de nos régions françaises ainsi que les très nombreux modes de chasse praticables d'un bout à l'autre de la France ne permettent pas de réglementer la sécurité des chasseurs et des non-chasseurs à l'échelle nationale.

Seul chaque département peut définir un cadre légal permettant une pratique de la chasse en toute sécurité. Ces dispositions figurent dans le Schéma Départemental de Gestion Cynégétique.

Dans le Tarn les dispositions relatives à la sécurité des chasseurs et des non chasseurs sont les suivantes :

Dispositions encadrant la chasse en battue au grand gibier

Toute la saison, la chasse en battue au grand gibier est considérée à partir de 4 chasseurs minimum (piqueurs compris) avec l'obligation de tenir à jour un registre de battues délivré par la fédération des chasseurs du Tarn. Pour tous les participants, le port des effets voyants ou fluorescents est obligatoire (gilet ou baudrier ou casquette).

Transports des armes de chasse

Lorsqu'elle est placée à bord d'un véhicule et engins à moteur, l'arme doit être :

  • obligatoirement déchargée
  • placée sous étui ou démontée à défaut d'être transportée sous étui ; l'arc de chasse doit être débandé ou placé sous étui

Déplacement lors de la chasse en battue au grand gibier

L'utilisation des véhicules à moteur est interdite pendant l'acte de chasse même comme moyen de rabat. Un véhicule à moteur peut être utilisé, dans le respect des codes de la route et de l'environnement :

  • pour se rendre jusqu'au territoire de chasse et le quitter ;
  • pour se déplacer d'un poste de tir à un autre lorsque l'action de chasse est terminée.

Il convient que pour tout déplacement avec un véhicule motorisé l'arme doit être déchargée puis démontée ou placée sous étui.

Note : Une personne atteinte d'un handicap moteur peut se rendre à son poste avec son véhicule et tirer à partir de celui-ci uniquement si le moteur est arrêté.

Conseils pratiques concernant la sécurité à la chasse en battues.

Chaque participant doit obligatoirement être inscrit sur le registre de battues en ayant au préalable présenté son titre permanent du permis de chasser, sa validation pour la saison considérée et son attestation d'assurance. Il doit être présent au lieu de rassemblement sans arme, pour écouter attentivement les consignes de sécurité et les consignes de tir présentées systématiquement par le responsable de chasse ou son délégué (Un support cartographique est fortement conseillé pour augmenter la compréhension du déroulement de la battue).

Les déplacements pour se rendre au poste, à l'aller et au retour, doivent se faire avec l'arme non approvisionnée et de préférence sous étui.
Installé au poste, le chasseur doit repérer ses voisins et se signaler auprès d'eux. Il doit matérialiser sa zone de sécurité vis-à-vis des collègues (angle des 30°) identifier les zones dangereuses (bâtiments, voies de circulation ...). En général le tir en direction de la traque est interdit, mais dans certaines conditions, il peut être admis avec l'autorisation du chef de battue ou du chef de ligne.

Le chasseur ne doit approvisionner et armer son arme, qu'au moment où retenti le signal de début de battue.

Avant de tirer, il s'assure que l'action du tir s'effectue sans risque dans l'environnement immédiat, il doit formellement identifier l'animal et le tir doit être fichant. Pour cela l'installation de postes surélevés est préconisée.

En aucun cas le chasseur posté doit quitter son poste avant le signal de fin de battue.

Au signal, avant de quitter le poste, Il doit immédiatement décharger son arme et s'assurer que ses collègues postés ont également bien identifié la fin de la battue et qu'ils ont déchargé leur arme. Pour communiquer, l'utilisation de trompes de chasse ou de piboles est recommandée.

Pour le respect du gibier, le chasseur doit systématiquement contrôler ses tirs pour s'assurer qu'il n'a pas blessé le gibier. Si c'est le cas, il est conseillé de faire appel à un conducteur de chien de sang pour réaliser une recherche de l'animal.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la sécurité, n'hésitez pas à cliquer sur l'onglet formation, votre Fédération propose régulièrement des séances de formation à la sécurité des chasseurs et des non chasseurs dans ces locaux.