Les associations spécialisées

Les Lieutenants de louveterie : Qui sont-ils ?

Des bénévoles aux compétences reconnues.

Les lieutenants de louveterie sont nommés par le préfet. Auxiliaires de l'État, ce sont les conseillers techniques de l'administration pour les problèmes de gestion de la faune sauvage, y compris sur le plan sanitaire. Leurs fonctions, exercées dans l'intérêt général, sont bénévoles.

Leurs missions de terrain : régulation, destruction, surveillance...

Sous le l'autorité du préfet, les lieutenants de louveterie sont chargés de la régulation des animaux nuisibles et de la destruction, dans l'intérêt public, de ceux susceptibles d'occasionner des dégâts. Il s'agit le plus souvent des sangliers, renard, blaireaux, ou encore mustélidés et autres becs droits. Ils peuvent être consultés, par l'autorité compétente, sur les problèmes de gestion de la faune sauvage. Un représentant des Lieutenants de louveterie de l'Ariège siège a la Commission Départementale de la Chasse et de la Faune

Dans les seules limites de leur circonscription, ils sont également habilités à rechercher et à constater, les infractions de chasse, en raison de la nécessité d'intensifier la lutte contre le braconnage.

Les battues administratives sont organisées sous le contrôle et la responsabilité technique des lieutenants de louveterie. Dans l'intérêt général, au nom duquel ils agissent, ils sont investis de facultés particulières, comme le droit de faire des battues sur les propriétés privées.

Leurs prérogatives impliquent quelques « avantages. »

Dans l'exercice de leurs fonctions, les lieutenants de louveterie sont exonérés des règles de la police de la chasse prévues par l'arrêté du 1er août 1986 concernant divers procédés de chasse, de destruction des animaux nuisibles, et à la reprise du gibier vivant dans le but de repeuplement. En d'autres termes, ils sont autorisés, par l'autorité administrative pour mener à bien une destruction administrative, à utiliser un moyen interdit à la chasse (exemple : lunette de nuit). Pour tenir leurs chiens en haleine, les lieutenants de louveterie peuvent chasser à courre le sanglier deux fois par mois dans les forêts domaniales de leur circonscription, à l'exclusion de celles où ils sont suppléants. Cela ne peut se faire que pendant le temps où la chasse à courre est permise, et seulement par eux, car ils ne peuvent pas déléguer à des tiers. Ils ne peuvent pas non plus se faire accompagner d'une tierce personne.

Leurs obligations toujours être « au top »....

Les lieutenants de louveterie doivent être physiquement capables de diriger les battues et opérations de prélèvement qui peuvent leur être confiées. Ils doivent posséder la compétence cynégétique nécessaire pour remplir correctement leurs fonctions tout au long de leur mandat, notamment par leur connaissance :

de la vie et des mœurs des animaux sauvages,

de l'équilibre agro sylvo cynégétique

de la législation en matière de chasse et de destruction des animaux nuisibles,

des règles de sécurité.

Dans l'exercice de leur fonction, ils doivent avoir sur eux leur commission et un insigne pour justifier de leur qualité. Ils sont tenus de posséder les moyens matériels indispensables pour remplir leurs fonctions techniques. Notamment, en fonction des usages locaux, ils doivent entretenir à leurs frais, soit un minimum de quatre chiens courants réservés exclusivement à la chasse du sanglier ou du renard, soit au moins deux chiens de déterrage.

Les conditions de nomination

En application de l'article R. 427-3 du code de l'environnement, les conditions de nomination des lieutenants de louveterie sont les suivantes :

être de nationalité française ;

jouir des droits civiques,

résider obligatoirement dans le département où les fonctions doivent être exercées, ou dans un canton limitrophe ;

détenir, lors de leur nomination, un permis de chasser depuis au moins 5 ans ;

justifier d'une aptitude physique compatible avec l'exercice de cette fonction sur leur territoire (certains territoires sont plus ou moins difficiles ou grands), par production d'un certificat médical daté de moins de 2 mois lors de leur nomination ;

avoir moins de 75 ans

justifier de leur compétence cynégétique ;

s'engager par écrit à entretenir, à leurs frais, selon les usages locaux,

soit un minimum de quatre chiens courants réservés exclusivement à la chasse du sanglier ou du renard,

soit au moins deux chiens de déterrage.

Pour en savoir plus :

1. Art. L. 427-1 à L. 427-7, R. 427-1 à R. 427-4 C.Env.

2. Cf. RNC n° 751 – Avril 2010, p.16.

3. Art. L. 427-2 C. Env.

4. AM du 14 juin 2010 modifié relatif aux lieutenants de louveterie

LIEUTENANTS DE LOUVETERIE DE L'ARIEGE

Canton AX LES THERMES

Monsieur Evelyn MARTY

« Goulours » 09110 ASCOU

Tel : 05 61 64 08 43 ou 06 87 76 16 45 Mail : emartyfdc09@gmail.com

Canton LA BASTIDE DE SEROU

Monsieur Aimé CLAUSTRE

« Las Puntos » 09240 LA BASTIDE DE SEROU

Tel : 05 61 64 50 63 ou 06 84 12 29 45 Mail : aime.claustre@orange.fr

Canton LES CABANNES

Monsieur Georges SERENA

126, rue principale 09310 LES CABANNES

Tel : 05 34 14 54 46 ou 06 71 54 01 93 Mail : georges.serena@orange.fr

Canton CASTILLON

Monsieur Thierry FUENTES

« Le Vigneau » 09800 ENGOMER

Tel : 06 19 51 02 92 Mail : thierryfuentes0619@orange.fr

Canton FOIX

Jean-Marc PELOFFI

« Le Vignoble » 36, chemin de la Graousse 09000 FOIX

Tel : 06 85 19 41 73 Mail : jmp09@live.fr

Canton LE FOSSAT

Monsieur Lionel DECOMPS

La Plano « Le Pigailh » 09130 LE CARLA BAYLE

Tel : 06 27 79 03 08 Mail : lioneldecomps@gmail.com

Canton LAVELANET

Monsieur Bernard BIROUSTE

61, avenue du Saint Barthélémy 09300 MONTFERRIER

Tel : 05 61 01 54 76 Mail : claude.birouste@sfr.fr

Canton LE MAS D'AZIL

Monsieur Patrice BONALDO

« Castel Pouzouilh » 09130 LE FOSSAT

Tel : 06 74 09 43 88 Mail : patrice.bonaldo@nordnet.fr

Canton MASSAT

Monsieur Pierre PIFFERO

« Espies » 09320 BOUSSENAC

Tel : 05 61 04 73 14 ou 06 07 31 54 70 Mail : pierre.piffero@orange.fr

Canton MIREPOIX

Monsieur André LANNES

« Les Peyrots » 09300 BELESTA

Tel : 06 85 52 52 00 Mail : fabie09@hotmail.fr

Canton OUST

Monsieur Paul TORT

11, avenue du Maréchal Foch 09200 SAINT GIRONS

Tel : 05 61 66 04 72 ou 06 78 90 71 12 Mail : paul.tort@sfr.fr

Canton PAMIERS

Monsieur Jean GUICHOU

« La Valette » Route de Toulouse 09100 PAMIERS

Tel : 05 61 60 25 26 ou 06 83 45 66 32

Canton QUERIGUT

Monsieur Michel RESPLANDY

7, rue Antoine rabat 09460 ROUZE

Tel : 06 09 52 46 28 Mail : michel.resplandy02@orange.fr

Canton SAINTE CROIX VOLVESTRE

Monsieur Jean-Christophe ROUAIX

Quartier Lebrat 09160 BETCHAT

Tel : 06 80 46 98 48 Mail : jcrouaix31@orange.fr

Canton SAINT GIRONS

Monsieur Michel PUJOL

« La Baure » 09420 LESCURE

Tel : 05 61 96 36 36 ou 06 80 58 36 13 Mail : michel.derille@orange.fr

Canton SAINT LIZIER

Monsieur Yannick FERRE

1, impasse de la Rive 09160 MERCENAC

Tel : 06 87 02 46 73 Mail : yannick3012@outlook.fr

Canton SAVERDUN

Monsieur Cédric DELRIEU

15, chemin de Sourrouille 09270 MAZERES

Tel : 05 34 01 17 58 ou 06 88 23 62 17 Mail : cedelrieu09@gmail.com

Canton TARASCON SUR ARIEGE

Monsieur Georges PESQUIE

21, rue Campa Pistoulet 09400 ARIGNAC

Tel : 05 61 03 61 14 ou 06 37 50 55 80 Mail : ninou.lulu@wanadoo.fr

Canton VARILHES

Monsieur Yannick PERROTTET

« Ferme Fontvilaine » 09700 GAUDIES

Tel : 06 32 51 68 16 Mail : perrottet.yannick@orange.fr

Canton VICDESSOS

Monsieur Jean MAGALHAES

35, route d'Orus 09220 VICDESSOS

Tel : 05 61 64 85 41 ou 06 87 45 48 47 Mail : magalhaes.jean@wanadoo.fr

De nombreuses associations concourent, aux côtés de la Fédération, à la gestion de la chasse et de la faune sauvage. A chaque fois que le sujet l'exige, elles sont consultées par la Fédération.

> Association Nationale des chasseurs de cailles (ANCC)  ===>> site internet

  • Association Départementale des Chasseurs de Grand Gibier
  •  Association Nationale des Chasseurs de Sanglier
  •  Amicale des Chasseurs de Montagne
  •  Section ariégeoise du Club National des Bécassiers
  •  Association Départementale des Jeunes Chasseurs de l'Ariège
  •  Association des Lieutenants de Louveterie de l'Ariège
  •  Association Joseph Artigues des Piégeurs Agréés de l'Ariège
  •  Association des Gardes Particuliers de l'Ariège
  •  Association nationale des chasseurs de montagne (ANCM) ===>>   site internet
  •  Diverses associations de chasseurs à l'arc

Exemple d'actions conjointes entre la FDC09 et les Associations spécialisées :

Les bécassiers de l'Ariège

Le Club National des Bécassiers est représenté dans l'Ariège. Ses activités, en association avec la FDC09 concernent le suivi des populations et la mise en place de mesures gestion cynégétique adaptées à notre département.

Des actions de suivi des populations, notamment des baguages de bécasses, sont régulièrement effectuées en période hivernale dans notre département depuis 1994.


undefined

Plus de 700 sorties ont été réalisées durant ces 17 années, par des bagueurs du réseau national
bécasse des bois. Ces actions concertées permettent de défendre le point de vue des chasseurs devant les instances
décisionnaires.

saison

Nombre de bagueurs actifs

Nombre de bécasses baguées

1994 1 7
1995 2 42
1996 4 121
1997 3 16
1998 3 42
1999 5 45
2000 6 29
2001 8 45
2002 8 29
2003 4 9
2004 7 40
2005 4 40
2006 4 41
2007 4 207
2008 6 138
2009 6 102
2010 7 95

                                                                                          Bilan de l'activité de baguage dans le département de l'Ariège

Les piégeurs agréés de l'Ariège

Le piégeage n'est pas considéré comme un mode chasse mais il est très fortement lié à la gestion cynégétique des espèces chassables notamment la réduction de la mortalité du petit gibier et plus généralement à l'aménagement des territoires de chasse.
Malgré toutes les atteintes portées à cette activité et grâce aux efforts de l'Association Joseph Artigues des Piégeurs Agréés de l'Ariège (AJAPAA) et de la FDC09, le nombre de piégeurs actifs actuellement dans le département se situe autour de 100, il est stabilisé depuis 2001.

De concert avec l'AJAPAA et avec le concours des agents techniques de l'ONCFS, la Fédération Départementale des Chasseurs de l'Ariège organise la formation obligatoire pour l'obtention de l'Agrément de piégeur.

Les conducteurs de chien de sang

Qu'il chasse à l'affût, à l'approche ou en battue (le mode de chasse où l'on blesse le plus), le meilleur tireur du monde a blessé ou blessera involontairement un gibier. Le devoir du chasseur est de tout faire pour tuer net et bien mais s'il blesse, son autre devoir est de tout mettre en œuvre pour retrouver l'animal blessé. C'est probablement ce que tous les chasseurs dignes de ce nom pensent et désirent. Malheureusement, leur comportement ne favorise pas la réalisation de ces principes car par négligence ou ignorance, par passion ou précipitation, ils agissent souvent de telle façon que de nombreux animaux blessés sont définitivement perdus.

Entre 10 et 20 % des animaux tirés sont blessés et ne sont pas recherchés ou le sont mal. Il est inconcevable que cela continue pour l'éthique de la chasse, pour une meilleure connaissance des prélèvements et pour la valeur économique de la venaison. Mais le seul fait de vouloir éviter des souffrances inutiles à un animal doit être une motivation suffisante pour tous les chasseurs.

En revanche, il est nécessaire de prévenir le conducteur le plus tôt possible pour qu'il puisse prendre ses dispositions, convenir d'un rendez vous ou vous orienter vers un autre conducteur.L'appel à un conducteur de chien de sang est gratuit.

George Serena, conducteur de chien de sang
George Serena, conducteur de chien de sang

Une recherche ne s'effectuera pas trop rapidement (au minimum deux heures après le coup de feu). Il est tout à fait possible de faire travailler un chien avec succès 24 heures et même 48 heures après le coup de feu.

Les conducteurs de chiens de sang sont fédérés au sein d'une association nationale : l'UNUCR : Union Nationale pour l'Utilisation des Chiens de Rouge qui couvre l'ensemble du territoire.

Deux conducteurs de chien de sang sont à votre disposition en Ariège :

Mr Serena Georges : 06 71 54 01 93 ( sur la photo)

Mr Dauriac Michel : 06 83 88 51 57